Faire appel à des spécialistes de l’édition de marketplace

marketplace

Publié le : 10 décembre 20225 mins de lecture

Même si e-commerce et écologie sont deux termes apparemment sans rapport, il existe tout de même des alternatives permettant aux internautes de consommer de manière plus responsable. En fait, il a été prouvé que les émissions de gaz à effet de serre sont réduites de quart grâce à l’existence des ventes en ligne. Mais de quelle manière l’achat en ligne constitue-t-il une alternative écologique aux transactions traditionnelles, et comment cette idée de marketplace écologique est-elle exacerbée par les modèles de marché ? Le point.

Minimisation des expéditions multiples et optimisation les commandes

La contradiction principale qui vient à l’esprit lorsqu’on pense à l’écologie et à l’e-commerce concerne clairement le transport. En effet, comment les sites de marketplace écologique peuvent-ils diviser par un quart l’émission de gaz à effet de serre par rapport aux magasins physiques ? Il semble que la distance moyenne parcourue pour une livraison à la Poste ou en point relais représente le quart de la distance moyenne parcourue par le produit en boutique. Il s’agit donc d’un premier point essentiel à noter.

De ce fait, veillez à garder à l’esprit que le fractionnement d’une livraison permet d’économiser en moyenne neuf kilomètres sur le même itinéraire. L’objectif est de réduire ou d’arrêter les expéditions multiples d’une même commande, avec des livraisons respectueuses de l’environnement, des livraisons plus longues, mais avec une empreinte environnementale moindre, et des commandes groupées à livrer à domicile ou à récupérer sur un lieu de retrait précis. En fait, la nouvelle tendance des internautes à opter pour la livraison express dans les 24 heures entraîne davantage de pollution, car les coursiers voyagent souvent pour un seul produit. Ainsi, cela engendre plus de gaz à effet de serre, plus de consommation de carburant et plus d’itinéraires de livraison. L’empreinte carbone d’un achat express dépasse donc considérablement celle d’un achat traditionnel en magasin. Si vous souhaitez d’ailleurs de créer un site de marketplace écologique, n’hésitez pas à découvrir le site de l’entreprise.

Mutualisation des livraisons pour réduire l’empreinte carbone

En plus de pouvoir regrouper vos achats à l’aide de la marketplace écologique, vous pouvez également réduire encore plus votre empreinte carbone en optant, par exemple, pour une prestation de livraison en point relais. Un point d’échange qui regroupe les livraisons auprès d’un seul endroit facilite la gestion du transport en permettant de combiner divers colis pour des livraisons plus locales. Il s’agit d’une alternative intelligente à la livraison à domicile plus énergivore. L’attente d’un livreur ou des allées supplémentaires (et donc des déplacements supplémentaires) lors de la livraison sont autant de vecteurs favorisant la pollution de l’environnement. D’ailleurs, le VIL ou Vlaamse Institut voor de Logistiek précise qu’un temps d’attente de 5 minutes au lieu de 2 minutes accroît les émissions de CO2 des colis de 87 %. De ce fait, ce colis distribué à domicile est plus nocif non seulement du fait de son conditionnement individuel et de sa livraison.

Réduction de l’usage de matières consommables et optimisation de l’usage des emballages

Le service Amazon Day a confirmé avoir déjà économisé une bonne dizaine de milliers de colis en proposant aux consommateurs Amazon prime un service d’expédition unique. Les commandes passées au cours de semaines consécutives sont dorénavant expédiées en une seule fois. Ce service facilite non seulement la vie des clients, mais il permet également de regrouper les commandes en un colis unique. Un simple geste de responsabilité environnementale et sociale qui permet d’économiser une grande quantité d’emballages. Ainsi, la réduction de l’utilisation de matières consommables (scotch et carton voué au calage des produits) durant la préparation des commandes et l’usage des emballages entièrement recyclés ou recyclables sont tous des moyens de contribuer au développement durable et de consommer de manière plus responsable. Bref, il s’avère donc essentiel de démocratiser ces perceptions auprès d’une cible bien précise en proposant des solutions économiques et avantageuses.

Plan du site